VU D’EN HAUT est un projet porté par l’Association des Amis des Bibliothèques de Nancy en partenariat avec la Médiathèque Haut-du-Lièvre, grâce au soutien financier du Fonds de dotation Fontaine.

VU D'EN HAUT ce sont des rencontres avec des artistes, des musiciens, des comédiens, un auteur, une dessinatrice.

VU D'EN HAUT est la confrontation des points de vue comme thématique d'ateliers de création pour et par les habitants du Haut du Lièvre à Nancy.

VU D'EN HAUT, c'est prendre plaisir à lire à voix haute, c’est se découvrir à travers l’écriture et le dessin, c’est l’occasion d’ assister à des lectures musicales, le tout pour les petits et les plus grands.

VU D'EN HAUT ça sera un livre, des représentations publiques.

Et tous les processus de création ici et là https://www.facebook.com/vusdenhaut






mercredi 3 octobre 2018

Des écritures vues d’en haut…


 Chaque jeudi, un groupe d’écrivants se retrouve pour explorer son imaginaire, autour du thème Vu d’en haut. 
Des textes s’élaborent, se lisent, se retravaillent, se peaufinent. 
Et, dans quelques semaines, se retrouveront dans un livre, et sur le plateau du théâtre de la Manufacture, le 11 décembre… 
À suivre ! 




vendredi 21 septembre 2018

Atelier BD et autres RDV Vu d'en haut

En juillet, Catherine Créhange a mené un atelier BD avec une douzaine d’enfants et ados. 
Au préalable, en compagnie de Benoît Fourchard, les participants ont écrit des structures d’histoires, mini-scénarios, découpage, selon les nécessités qu’impose la bande dessinée. 
Au départ, quelques consignes très simples, et les ingrédients d’un récit, tirés au hasard : un personnage, une action, un lieu, un événement… 
Tout comme les textes créés au cours des ateliers d’écriture, ces travaux dessinées seront rassemblés dans un ouvrage qui paraitra début décembre, en même temps que seront restitués les textes (le 11 décembre sur le plateau du théâtre de La Manufacture). 

En primeur, voici quelques bribes de ces histoires, pleine de fantaisie et d’émotion. 





Prochains RDV 
Les jeudis de 14 h 30 à 16 h, ateliers d’écriture
Les vendredis de 9 h à 11 h, ateliers BD. 

Les ateliers de lectures à haute voix pour les adultes se déroulent les mardis de 14h30 à 16h :
25 septembre,
2, 9 et 16 octobre,
6, 13, 27 novembre.
Spectacle le mardi 20 novembre.
+ lundi 10 décembre de 16h30 à 19h00 pour préparer le bouquet final qui aura lieu le mardi 11 décembre au CDN la Manufacture à partir de 19h00.

RDV pour la lecture à voix haute avec les enfants de 15h à 16h :
Sam 29 septembre
Sam 06 octobre
Mer 17 octobre
Sam 10 novembre
Sam 1er décembre
Mer 5 décembre
Des restitutions de nos lectures sont prévues également à la Médiathèque Haut-du-Lièvre les :
Sam 20 ocotbre
Sam 17 novembre

 Pour l'ensemble de ces propositions, il reste encore quelques places
 


jeudi 6 septembre 2018

La rentrée vue d'en haut !



VU D'EN HAUT à la Médiathèque Haut du Lièvre, c’est reparti ! 
Mais avant de vous donner les détails de nos prochaines actions, on fait un petit retour en arrière avec un petit reportage photo qui date du vendredi 13 juillet.









Ce jour-là, sur le plateau, il y avait une montgolfière, des lectures  musicales (Pierre et Dylan Pelot, Jacques Prévert et  Joël Egloff), des lecteurs au top (Yasmina, Dima, Gabriel, Fadela, Lilya, Ymen, Yacine, Chaïma, Ayoub, Boubacar Souleymane, Mohamadou, Christophe, Benjamin, Emilienne, Paolina), des musiciens en renfort et en subtilité (Antoine Arlot au saxophone et Khaled au violon).
On pouvait aussi participer à un atelier aquarelle animé par Catherine Créhange et le tout était encadré par une équipe de choc (médiathèque Haut du Lièvre, Manufacture).

Cette semaine, les ateliers reprennent!
Pour la lecture à haute voix, animé par Coco Bernardis, RDV avec les enfants de 15h à 16h :
Mercredi 05 septembre (+ médiation animale)
Sam 29 septembre
Sam 06 octobre
Mer 17 octobre 
(+ médiation animale)
Sam 10 novembre
Sam 1er décembre
Mer 5 décembre 
(+ médiation animale)






Des restitutions de nos lectures sont prévues également à la Médiathèque Haut-du-Lièvre les :
Sam 20 ocotbre
Sam 17 novembre
Et pour les adultes RDV tous les mardis (sauf vacances de la Toussaint) de 14h30 à 16h00.
L’atelier de BD, pour les adultes, animé par Catherine Créhange et Benoît Fourchard les vendredi matins dès le 14 septembre, de 9 à 11 heures. 
L’atelier d’écriture pour les adultes, animé par Benoît Fourchard, RDV les jeudis après midi dès le 13 septembre, de 14 h 30 à 16 heures. 
Et au cours des vacances d’octobre, les après midi, il y aura aussi un atelier d’écriture pour les ados. On vous en reparlera ! 

Ensuite, avec les interprètes, nous mettrons en scène les textes produits, et vous en proposerons une restitution, au théâtre de la Manufacture, le 11 décembre. 
Il y aura également un livre qui regroupera les textes et BD créés au cours de notre résidence à la Médiathèque.

À suivre ! 


lundi 16 juillet 2018

VU D'EN HAUT, écriture & bande dessinée

Sous la houlette de Catherine Créhange, illustratrice, et Benoît Fourchard, écrivain, les mots se mélangent, des personnages surgis du hasard se retrouvent confrontés à des événements incongrus, des situations imprévues, dans des lieux insolites. Puis, grâce à l’imaginaire sans limite des écrivants, les histoires naissent, se développent, s’organisent, se construisent, s’écrivent, s’enrichissent, se réécrivent, puis se mettent en dessins… 
À suivre !











mercredi 4 juillet 2018

VU D'EN HAUT préparation du 13 juillet par Les Fruits du Hasard

Benoît, Antoine et Coco répètent pour le 13 juillet... Lecture Les ensoleillés de Joël Egloff.

 Extrait :




Rendez-vous au Parc forestier du Plateau de Haye entre 17h00 et 21h00!

lundi 2 juillet 2018

VU D'EN HAUT et la médiation animale

Le travail de lecture à voix haute avec les enfants et les adultes est accompagné par une médiation animale. Le chien met en confiance, rassure et permet au lecteur hésitant de s’essayer en toute tranquillité à l’exercice de la lecture à destination d’un auditoire. 
Cette médiation est donc essentiellement utilisée pour les entraînements à la lecture à voix haute, mais les chiens seront amenés à être présents sur l’ensemble des ateliers.


La Mascotte du projet, c’est Griotte, le chien guide d’Alexandra. Toutes deux nous accompagnent sur chaque séance.






D’autres exemples de mediation animale : 

Des chiens dans une bibliothèque pour inciter à lire

19 décembre 2017, Elizabeth Sutton

«Read to a Dog» (Faites la lecture à un chien) est un tout nouveau programme testé à la bibliothèque de Davenport (USA).

Une étude a démontré que la lecture faite en compagnie d’un chien est un vecteur d’alphabétisation.
La bibliothèque américaine a lancé un programme original pour inciter les enfants à se familiariser avec la lecture en invitant des chiens dans l’établissement.
La bibliothèque utilise des chiens de thérapie du réseau d’assistance canine de la région.
Le programme Read to a Dog est en cours de déploiement à raison d’une séance par semaine pendant 18 mois.
Lexie Reiling, superviseur du service jeunesse et de la programmation à la bibliothèque de Davenport explique : « La présence des chiens est apaisante et sans jugement, ce qui est important pour un enfant développant des compétences en lecture ».
Elle poursuit : «Il n’y a pas d’adultes qui leur disent qu’ils font quelque chose de mal, et ils ne ressentent aucune pression, ils font juste la lecture à ces chiens qui sont doux et calmes »

Read to a Dog – Une étude sur la lecture et les chiens

En mai, l’Université Tufts, à Boston, a publié une étude sur les enfants, les livres et les chiens dans le cadre d’un programme parascolaire pour voir si les chiens contribuaient à améliorer les aptitudes scolaires.
Celle-ci a été complétée par des chercheurs de l’Institut Tufts sur le thème de l’interaction homme-animal à Grafton, Massachusetts.
L’étude a montré que les scores pour évaluer les aptitudes de lecture ont augmenté chez les enfants qui lisant des livres à haute voix aux chiens, a rapporté l’université .
Les chiens invités à la bibliothèque ont été dressés pour apporter calme et plénitude aux enfants. Tous les enfants en âge d’apprendre à lire sont accueillis gratuitement grâce au programme Read to a Dog, ils choisissent le livre qu’ils veulent et le compagnon canin qu’ils désirent.
Les premières séances sont concluantes et même les enfants les plus réticents sont séduits par cette initiative.
Reading to Therapy Dogs Improves Literacy Attitudes in Second-Grade Students



Sting, au regard de chien battu, adore que les enfants lui lisent des livres

Clément Solym (article paru le 13.02.2018 dans Actualitté les univers du livre)
L’histoire de Sting ne se conjugue pas avec des messages dans une bouteille : Sting est un chien. Deux fois par mois, il visite une bibliothèque du Minnesota, dans le cadre du programme Paws to Read (des pattes pour lire, NdR). Depuis deux ans, cela semble même lui convenir...

Sting, comme d’autres compagnons à quatre pattes, aide les enfants à lire. D’ordinaire, donc, il passe une heure avec trois enfants qui, durant vingt minutes chacun, lui feront la lecture. Cette approche est depuis longtemps utilisée pour désacraliser la lecture, et surtout, encourager les enfants à ne pas avoir peur de lire à voix haute.

Plusieurs programmes dans le genre existent aux États-Unis – parfois uniquement avec des chiens, les chats étant plus à même de n’en avoir strictement rien à faire. Et dans certains cas, ces programmes s’inscrivent par ailleurs dans une dimension plus humaine, puisque ce sont des animaux dans des chenils qui reçoivent la visite d’enfants.

Dans le cas de Sting, son propriétaire John Muellner était fort désabusé : lors de sa dernière visite à la bibliothèque, personne n’était présent. Ni une ni deux, il se fend d’un post... Évidemment, Sting était tout désemparé de n’avoir personne pour lui faire la lecture, lui qui aime manifestement tant le contact des enfants!

La magie de Noël arrivant quelque peu en avance – ou en retard... – peu après la publication, voici qu’une ribambelle de coups de fil mobilise la ligne téléphonique de l’établissement. Certains interlocuteurs demandent même s’il est possible que l’on approche le combiné de l’oreille de Sting, pour que leur progéniture se mette à lire.

Lévrier de course retraité depuis sept ans – il en a dix aujourd’hui – Sting est devenu une super star en l’espace de quelques jours, et désormais, toutes les prochaines séances sont réservées. Mais surtout, les appels émanaient de tout le pays – avec plus de 76.000 j'aime et près de 100.000 partages, on le comprend.

Le chien est apparemment l’une des plus braves bêtes de la création : « Rien ne lui fait peur, rien ne le dérange. Pas même les écureuils », assure son propriétaire. Et si son grand regard peut donner l’impression qu’il est triste, et qu’il mérite des câlins d’amour, ce n’est absolument pas le cas.
Enfin, pour les câlins, si.

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/sting-au-regard-de-chien-battu-adore-que-les-enfants-lui-lisent-des-livres/87290

 

vendredi 29 juin 2018

VU D'EN HAUT, c'est à la Médiathèque Haut du Lièvre, et avec toute l'équipe de la Médiathèque....


Médiathèque Haut-du-Lièvre : Venez en voisin ! 

Ouverte du mardi au samedi de 14h à 18h, la médiathèque Haut-du-Lièvre accueille les publics de tous les âges en leur proposant des collections (livres, BD, DVD, livres et ressources numériques). 
L'inscription est gratuite 
Pour les enfants il y a des animations les mercredis, samedis et pendant les vacances scolaires : écouter des histoires,  jouer aux jeux vidéo entre amis, s’essayer aux arts créatifs, regarder ensemble un film et en débattre, participer à un atelier philo, jouer à des jeux de société… autant de propositions pour passer de bons moments à la médiathèque. 
Pour les adultes il y a des RDV réguliers intitulés "On aime, on en parle" les vendredis après-midi pour échanger autour des livres, des BD, des films et des séries pour construire ensemble les collections de la Médiathèque. 
Et tout au long de l'année, n'allez pas croire que nous ne faisons rien les matins quand la médiathèque est fermée. Nous profitons des matinées pour recevoir des crèches, des classes, des groupes d'adultes qui viennent apprendre le français avec des professeurs ou grâce à des ressources en ligne. 
Suivez notre actualité sur notre page Médiathèque Haut-du-Lièvre.

lundi 25 juin 2018

VU D’EN HAUT c'est qui ????


VU D'EN HAUT, repose sur la dynamique d’un lieu culturel, la médiathèque Haut du Lièvre, d’une compagnie, Les Fruits du Hasard et d'artistes divers, comédiens, metteurs en scène, musiciens, dessinatrice.

Coco Bernardis, comédienne et metteure en scène va travailler autour de la lecture à voix haute.
Benoît Fourchard, auteur, comédien, metteur en scène va travailler autour de l'écriture et va mettre en scène des restitutions publiques. 
Antoine Arlot, saxophoniste et électroacousticien, Annabelle Dodanne, altiste, créent l'univers sonore et musicale des lectures à voix haute.
Catherine Créhange, dessinatrice, illustre en live les lectures musicales et anime plusieurs ateliers BD.


Les Fruits du Hasard


À l’aube des années 2000, ce sont Les Fruits du Hasard qui réunissent les deux artistes, Coco Bernardis et Benoît Fourchard. Tous deux vont élaborer l’axe central de la compagnie. Résolument tournés vers l’écriture contemporaine, ils ont également à coeur d’interroger le rapport scène-public. Depuis plusieurs années, la musique en live s’est imposée comme une évidence et de spectacle en spectacle et elle a pris une place prépondérante. Antoine Arlot, saxophoniste et électroacousticien travaille régulièrement avec Les Fruits du Hasard depuis 2006. Ensuite, vidéastes, marionnettistes, costumiers, scénographes, rallient le groupe, au gré des spectacles et des projets. La compagnie se conçoit comme une pérégrination, une traversée, avec escales et passagers qui montent et descendent, une exploration au gré des rencontres artistiques.


Catherine Créhange
Illustratrice, dessinatrice, graphiste PAO

https://undessinparjour.wordpress.com/

Elle dessine pour la presse

Dessin d’humeur : blog avec dessin quotidien, trois dessins hebdomadaires pour MirabelleTV. Animation de colloques et d’événements en direct (Université de Lorraine, CNRS, Inria, Loria, CNMJ, Skema Business School, Sénat...).
Dessins pour télévision (direct en régie et sur le plateau, France 3 Lorraine), cartographies pour JT.
Dessin judiciaire (Républicain Lorrain et France 3). 

Elle est illustratrice, BD

Illustrations style BD, personnages, avatars, caractérisation, planches, strips.
Illustrations pour médias, communication, supports de formation, lettres professionnelles Affiches Dessin technique et d’après documents.
Techniques diverses sur papier ou ordinateur : crayon, plume, encres, aquarelles, pastels…

Ses réalisation personnelles en BD et illustration

Plusieurs parutions depuis 1983, dans des fanzines, l’Est Républicain, le Républicain Lorrain, etc. Expositions, personnelles ou collectives (environ une tous les deux ans) Trois concerts illustrés (avec les groupes Dr T-Bone et Aribo) Plusieurs blogs de dessins depuis 1999 (actif à ce jour:
«Un dessin par jour»)

Benoît Fourchard


Auteur, comédien et metteur en scène
Benoît Fourchard alterne les écritures théâtrales, scénaristiques et romanesques.Par ailleurs metteur en scène et comédien, il collabore avec de nombreuses compagnies, en région parisienne et Grand-Est.
Auteur d’une trentaine de pièces, dont Maladie Pittoresque en 2004, Humeurs en 2006 et Désirée en 2007, qu’il met en scène, il a également adapté Les Villes Invisibles de Calvino en 2003, Espèces d’Espaces de Perec en 2004, Ce que je fais là assis pas terre de Joël Egloff en 2009, et ses propres nouvelles : La Donna nera en 2003, Vanité en 2004, Polenta-Vodka et Pauline Picqen 2005, la Méthode Maxwell en 2011.
Il est aussi l’auteur d’une dizaine de pièces pour le jeune public, dont L’Objet Invisible en 2008,
Pince de Crabe ! en 2010, et de l’adaptation de Okilélé de Claude Ponti en 2016.
En 2013, il écrit Rewind, provisoirement, qu’il met en scène pour la compagnie Les Fruits du Hasard (parution en 2017), et publie son premier roman, La Lune avec les dents.
Scénariste, il a écrit, entre autre, Nez Creux, un court-métrage qu’il réalise en 2012, et Les Illusions d’optique, scénario de long-métrage, adapté de l’une de ces pièces.
Aux éditions La Dragonne, il a aussi publié plusieurs recueils de nouvelles : La viande rouge rend très habile en 2005, Clémence et l’Acteur nu en 2008, et Excursus en octobre 2014 (présélectionné pour le Goncourt de la Nouvelle 2015).
En 2016, il écrit Noirceurs, un diptyque destiné au théâtre, créé par la compagnie Les Fruits du Hasard, et publie Le Chapeau de Tétragonie, un roman jeunesse, aux éditions du Seuil.
Il anime régulièrement des ateliers d’écriture pour différents publics, adultes et enfants, en écoles primaires, collèges et lycées, en Lorraine, Alsace, Paca, et région parisienne, et avec de nombreuses structures : CNCDC Châteauvallon (83), TGP Frouard (54), Théâtre du Peuple à Bussang (88), le CCAM-Scène nationale de Vandœuvre, les TAPS à Strasbourg, la MEL (Maison des Écrivains), et dans le cadre de différentes résidences d’artistes avec la compagnie Les Fruits du Hasard.
Il intervient également à l’université de lettres Nancy pour des cours de scénario et des ateliers d’écriture autour du théâtre jeunesse, et pour les étudiants journalistes et en métiers du livre.

Sa bibiographie express :

Ses pièces de théâtre sont publiées aux éditions Espaces 34, Quartett, L’Amandier et plus récemment Koïné (Rewind, provisoirement, paru en février 2017). 
Les éditions La Dragonne ont publié ses trois recueils de nouvelles, dont Excursusen 2014, (pré sélectionné pour le Goncourt de la nouvelle). 
Son roman La Lune avec les dentsparaît aux éditions D’Un Noir si Bleu en 2013. 
Ses romans jeunesse sont publiés aux éditions du Seuil : Le Chapeau de Tétragonieen 2016, Les Baskets du Père Noël, à paraître. 
En 2019, aux éditions Lunatique, paraitra Humeurs, un nouveau recueil de nouvelles. 

Coco Bernardis 


Comédienne et metteure en scène

Après le Conservatoire National de Région à Dijon (1989 à 1991) et divers ateliers de formation artistique (Compagnie Tatoo/Toulouse, Compagnie Mad Dog/New-York, Compagnie 4L12 à Nancy) Coco Bernardis rejoint en 1992 la Compagnie Théâtre en Kit comme comédienne pour une dizaine de spectacles jeune public et tout public. 
Attirée par la mise en scène et animée par sa propre démarche de création, elle devient responsable artistique de la Compagnie Les Fruits du Hasard en 2000. 
Pour les Fruits du Hasard elle va enchaîner plusieurs mises en scènes : NOTRE JOURNÉE QUI COMMENCE, montage de 2 textes de Dario Fo et Franca Rame, CLOTILDE DU NORD de Louis Calaferte, MALADIE PITTORESQUE, puis PAULINE PICQ de Benoît Fourchard, auteur avec lequel elle s’associera régulièrement.
En 2011 elle met en scène LA MÉTHODE MAXWELL. 

Parallèlement à la mise en scène, Coco Bernardis continue à être interprète et multiplie les expériences inédites avec diverses compagnies : spectacle déambulatoire, RÊVES DE VILLES avec La Torpille en 2002 ; spectacle sur l’eau, LA DONNA NERA, avec la Compagnie Tiramisù en 2003 ; en 2005, spectacle 18ème dans la cour du Musée Lorrain de Nancy, LES FOLIES LORRAINES avec la Compagnie Les Crieurs de Nuit ; spectacle théâtre-audiovisuel, NAGUÈRE LES ÉTOILES avec Kinorev.

Avec Les Fruits du Hasard, elle est aussi interprète : « La femme seule » de Dario Fo, pour NOTRE JOURNÉE QUI COMMENCE« Clotilde » dans CLOTILDE DU NORD de Louis Calaferte, DÉSIRÉE de Benoît Fourchard. En 2010, avec la Compagnie Tout va bien, elle est l’une des interprètes du NON DE KLARA de Soazig Aaron, mise en scène par Virginie Marouzé. Elle est également Mademoiselle Rousse dans PINCE DE CRABE ! des Fruits du Hasard.
En 2014, elle joue Fanny dans REWIND PROVISOIREMENT des Fruits du Hasard, puis La Femme et Souhayla dans NOCES mis en scène par Virginie Marouzé pour la Compagnie Tout va bien. En 2015, elle est interprète dans le spectacle musical L’HOMME éléphant mis en scène collectivement par la Compagnie Les Fruits du Hasard et adapté par Benoît Fourchard.

Elle intervient également comme metteure en scène en milieu scolaire, pour le collectif Autrement dit (collectif d’artistes de la Région Grand Est, qui travaille avec des acteurs singuliers que sont les personnes porteuses d’un handicap, ou fragilisées par leurs conditions de vie).

En 2017 elle obtient suite à une formation en année spéciale à l’IUT CHARLEMAGNE/NANCY un DUT Information-Communication option Métiers du Livre et du patrimoine. Elle a été à cette occasion stagiaire dans les bibliothèques du Centre Pénitentiaire de Nancy-Maxéville et y a mené un atelier de lecture à voix haute.

Antoine Arlot

Musicien et compositeur

Saxophoniste et électroacousticien, Antoine Arlot travaille depuis une vingtaine d’années autant pour des groupes musicaux que pour le théâtre, la danse, l'image, les lectures musicales ou les Arts de rue, avec pour point commun essentiel l’improvisation, l’expérimentation et la création.

Parallèlement à ce travail, il conçoit des bandes-son avec des outils et des techniques informatiques de diffusion (multidiffusion et compositions binaurales) afin de rechercher des sensations immersives et des illusions psycho-acoustiques. C’est un territoire à défricher d’une grande richesse et rempli de surprises acoustiques qui, contre tout a priori, touche un large public.

Concernant la musique de groupe proprement dite, instrumentale, au baryton au saxophone alto ou à l'électroacoustique, il participe à une quinzaine d’enregistrements de CD, naviguant entre le jazz, le rock, le noise, le free, la no-wave, la poésie sonore, l'improvisation libre, et depuis peu les pièces radiophoniques.

Il est également profondément attiré par l'écriture et par tout ce qui a trait à l'hybridation des sons et des mots (comptines étranges ou grands reportages anthropologiques où la voix spontanée ou écrite est greffée aux paysages sonores).

Actuellement il travaille avec les formations suivantes : Azeotropes : grande formation jazz actuel
PRAAG : quartet free rock Tuscaloosa : rock progressif JAD 
EPO : grande formation autour du free jazz et du jazz L’ouïe de Funesse : duo batterie saxophone.
Et avec des compagnies de théâtre :
Compagnie Les Fruits du Hasard (l’Homme-Eléphant, Désirée, Rewind, La Méthode Maxwell, Lectures musicales) La SOUPE Compagnie (Romance, Orphée)
Compagnie Azimuts (arts de la rue) Compagnie Blah Blah Blah (Périphérie) Compagnie du Jarnisy (création 17)

Annabelle Dodane 


Altiste

Issue d'un parcours classique, Annabelle Dodane est diplômée de la Musikhochschule de Saarbrucken dans la classe de Diemut Poppen en 2001.
Elle est également titulaire du DE d'alto en 2003.

Elle collabore très régulièrement depuis 1997 avec de nombreux orchestres symphoniques (Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz, Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy, Orchestre National de Lorraine, Orchestre National des Pays de Loire, Orchestre National de Lille, Orchestre National de Strasbourg, Orchestre Philharmonique du Luxembourg)
et en tant qu'Alto Solo avec l'Orchestre de Chambre du Luxembourg.

Tout en continuant son activité classique, très curieuse de toutes les musiques et des sons, l'envie d'une musique plus personnelle l'amène à croiser de nombreux musiciens d’horizons très variés et à développer des collaborations dans des styles musicaux très différents :

Ensembles :

L'Archipel Nocturne (ensemble à cordes et percussions, Louis-Michel Marion ; musique improvisée)
Tejidos (quatuor à cor(ps)des avec les chorégraphes Aurore Gruel et Lucile Guin, LM Marion; musique improvisée)
Échafffaudages(avec la saxophoniste Violaine Gestalder et le pianiste Pierre Arveiler et LM Marion; musique improvisée)
Strates (avec Loris Binot , LM Marion et Emilie Skrijelj ; musique contemporaine)
Ciel Orchestra (Jan Vaneck, laurent Sigrist, Estelle Koluda, Bertrand Monneret ; jazz musiques du monde)
JELEK avec René Leborgne (percussions, dispositif électro) elle est à l’initiative de ce duo alto/percussion amplifiés travaillant « autour », « s’inspirant de » la musique du compositeur György Kurtág.

Elle est membre du collectif AZEOTROPES (Big Band des temps modernes, 10 musiciens ) auquel elle consacre une grande partie de son énergie en tant qu’administratrice et musicienne. Loris Binot en est le directeur artistique et le compositeur. (A.Arlot, L.Binot, C.Castel, M.Deltruc, D.Jarosinski, M.Lefebvre, LM.Marion, J.Ramacci, E.Skrijelj).
Deux créations « Mouvement #1 »2012 « Mouvement #2 »2014
L’ensemble a été en résidence de recherche et de création soutenu par la Région Grand Est sur le thème des « mémoires ouvrières » de sept 2015 à sept 2017.En sont sont issus deux spectacles « Triptyque » et « Le bal de la minette » www.azeotropes.org

Spectacles :

2015 spectacle de théâtre musical « No Man's Land - No man's sky, concerto pour un 
grutier et son orchestre » musique de Marc Goujot, texte de Clair Arthur, une production Chaudron Prod. Marc Goujot, Thibaut Chipot, Benoit Dangien, Annabelle Dodane : musiciens. William Masson : comédien. 
2016 spectacle « Le Gouffre d'en Haut », comédie sonore circassienne. Fantaisie musicale composée et orchestrée par Françoise Toullec.
Textes : Fabrice Villard
Mise en scène : Catherine Toussaint.
Avec Tite Hugon, José-Luis Cordova, Jean-Charles Gaume : circassiens.
Louis-Michel Marion, Aude Romary, Violaine Gestalder, Michel Deltruc, Françoise Toullec, Christelle Séry, Annabelle Dodane : musiciens.
Philippe Ducou, comédien. 
2017 avec Marc Goujot (guitares, bouzouki, banjo, charango) elle a créé un spectacle burlesque en duo « Grandiose! » dans lequel elle joue du violon, de l’alto, elle chante et joue la comédie. 

 

samedi 23 juin 2018

Fête de la musique : retour en images


Un chouette moment partagé avec un public venu nombreux écouter nos lectures musicales et dessinées.





vendredi 15 juin 2018

En préparation du 21 juin...

VU D'EN HAUT vous donne rendez-vous le jeudi 21 juin, 16h00, Médiathèque Haut du Lièvre, avec Annabelle Dodane à l'alto, les voix de Benoît Fourchard et Coco Bernardis et les dessins de Catherine Créhange Voilà, ça mijote, ça se prépare, on vous invite à écouter :